La violence a plusieurs visages

Je me suis toujours considérée comme étant une personne douce, sensible, spirituelle et non violente. Jusqu’au jour où après une formation en communication non violente (CNV), j’ai pris conscience de ma grande violence intérieure. J’ai réalisé que des parts de moi étaient très brutales entre elles. Les parts de moi étant les petits commentaires intérieurs du genre : « C’est pas fort ! », « T’aurais pu faire mieux ! », « Tu devrais pas faire ou

dire ça ! » ou encore me traiter de « Nounoune » après avoir oublié ou échappé quelque chose. Ceux-ci ne sont que quelques-uns des jugements qui se bousculaient dans ma tête pour avoir la première place.

La violence n’a pas besoin d’être physique ou dirigée vers l’autre pour être violente. La façon dont l’on se traite est souvent moins que douce. Ce stage en CNV m’a permis de voir ce visage sournois de la violence qui se cachait à l’intérieur de moi. Je me suis dit : «  Wow ! Tu souhaites la paix sur Terre et regarde les guerres qui se jouent en toi ! »

Trois ans se sont écoulés depuis ma rencontre avec cette approche que je qualifie d’avantage d’art de vivre. Aujourd’hui, j’ai grandement amélioré ma relation avec moi en choisissant de me traiter avec bienveillance et avec douceur. Je ne dis pas que la violence a complètement disparu, cela serait mentir. Mais je sais maintenant que derrière toute parole ou tout geste se cache un besoin non satisfait alors, à moi de l’identifier et de le nourrir !

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s