De petites morts au quotidien

Un besoin universel qu’on l’on oublie souvent est le deuil. Peut-être serez-vous étonnés d’apprendre que le deuil fait partie des besoins. Eh oui ! Nous sommes familiers avec lui lorsqu’il est question de la perte d’une personne ou d’un animal que nous aimons. Mais dans notre vie, nous sommes confrontés à une multitude de petites morts. Depuis que j’applique l’art de vivre qu’est la communication coeur à coeur (CCC), j’ai réalisé que je n’avais pas encore complétement fait certains petits deuils comme par exemple, d’avoir le corps dont je rêvais, la famille telle que je l’avais imaginée, la relation de couple idéale… J’ai donc choisi de le faire en accueillant avec bienveillance les parts de moi qui résistaient.

Faire le deuil de nos croyances, de nos préférences et de nos idéaux est essentiel pour être heureux, pour s’ouvrir à la vie et à la nouveauté. Tant que nous demeurons attachés à nos formes pensées, nous entretenons la souffrance ! Nous sommes alors dans la survie!

Faire tous ces petits deuils, nous permet d’accueillir la vie telle qu’elle est et de vivre réellement. Suivre le mouvement de la vie et danser avec elle en la laissant nous guider, nous apporte de la douceur. Je ne dis pas que c’est toujours facile, mais allons-y petits pas par petits pas et peut-être qu’un jour, arriverons-nous à valser !

Un commentaire sur « De petites morts au quotidien »

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s